Pour les nouveaux étudiants au baccalauréat par Audrey Mercier-Gosselin

Chers nouveaux étudiants au baccalauréat,

J’écris ce texte car j’aurais bien aimé que quelqu’un me fasse part de ces informations en étant nouvelle au bac (de psychologie, mais j’imagine que ça s’applique aussi aux autres). Je suis finissante cette session-ci et, comme la majorité d’entre vous je suppose, le but de faire ce baccalauréat était d’avoir éventuellement le titre de psychologue.

Par contre, j’ai dû rapidement faire face à une lourde réalité. L’accessibilité au doctorat, lequel vous donnera le titre de psychologue, est pratiquement inatteignable. Le but n’est pas de vous décourager, mais bien que vous soyez conscients que peu de personnes sont admises (seulement 12 personnes, si je ne me trompe pas) et que le bac en psychologie ne donne accès à aucun ordre professionnel. Pas d’ordre professionnel : pas le salaire que j’espérais en entreprenant des études universitaires. Même si l’argent ne fait pas le bonheur, c’est un peu décourageant de se rendre compte qu’après s’avoir tapé un bac au complet, les salaires des offres d’emploi n’excèdent pas vraiment 20$/heure au départ (surtout dans des organismes communautaires). Si tu tiens à faire partie d’un ordre professionnel, diriges-toi plutôt vers le baccalauréat en travail social.

Mais bref, pour ceux qui sont entêtés comme moi je l’étais, mais qui sont peut-être un peu plus disciplinés côté « j’étudies jusqu’à rêver à ma matière », des petits hints pour savoir un peu plus ou t’en vas.

  • Il est important que ta moyenne soit HAUTE! C’est primordial. Ce que je veux dire par haute : tiens-toi en haut de 3.8/4.3 (aies minimum 80% dans tous tes cours). Lorsque je suis allée voir l’orienteur elle m’a dit de ne pas se fier aux critères d’admission décrits dans la description du programme (minimum 3.7/4.3). Depuis quelques années, personne n’a été admis ayant une cote inférieure à l’Université de Montréal.
  • La cote universitaire y est pour beaucoup, mais ce n’est pas tout! Une amie à moi avait 4.1/4.3 de cote et a été refusée. Elle n’avait pas assez d’expérience en recherche. Tu dois vite te trouver un professeur qui t’acceptera comme assistante dans son laboratoire.
  • Fais du bénévolat, partout, tout le temps.
  • Vas te chercher des formations supplémentaires (formation sur la prévention du suicide, Leucan, etc.)
  • Trouve-toi un emploi en intervention.
  • Commence à penser à un professeur avec qui tu voudrais collaborer pour les recherches que tu feras dans ton doctorat.
  • Vas te chercher des bonnes lettres de recommandation. Les universités demandent souvent une d’un professeur, une d’un employeur et une autre au choix (bénévolat, etc.). Plus ça fait longtemps que les personnes te connaissent, plus tes lettres seront crédibles. Alors, ici aussi penses-y vite.

Cher nouvel élève, n’hésites pas à t’informer auprès de 2ième ou 3ième année ou à un orienteur (il y en a de disponibles gratuitement au Centre de santé et de consultation psychologique, en face du CEPSUM). Ceux-ci pourront te guider et répondre à tes questionnements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s