Semaine thématique : Regroupements et journaux étudiants

Témoignage – Comité des Affaires internationales de l’Université de Montréal (CAIUM)

En collaboration spéciale avec Liv Cerba

1. Quelle est la mission du CAIUM?

« Le Comité des Affaires internationales de l’Université de Montréal (CAIUM) fut fondé en 2015 par des étudiants qui cherchaient à aborder les questions internationales et à répondre au fait que les élèves évoluent trop souvent, malgré eux, en vase clos dans leurs départements respectifs. Le CAIUM avait alors et a encore aujourd’hui comme mission de couvrir l’actualité et les enjeux internationaux et de bâtir des ponts entre les étudiants, les professeurs et le monde professionnel. C’est dans cette optique que le CAIUM collabore à la planification d’activités avec diverses associations étudiantes, des centres de recherche tel que le CÉRIUM ainsi que des organisations privées. »

2. Comment et pourquoi as-tu décidé de t’impliquer au sein du CAIUM?

Mon engagement dans le CAIUM a vraiment résulté d’un grand hasard… Je suis allée à l’un de leurs évènements, organisé chaque année, à savoir le « débat des comités » qui se déroule au Saint-Houblon. En gros, c’est des équipes de deux ou trois débatteurs, représentant leur association étudiante dans la majorité des cas, qui s’affrontent en débat. Ce soir-là, il y avait une équipe représentant mon association étudiante, l’Association des Étudiant.e.s en Science Politique et Études Internationales de l’Université de Montréal (AESPEIUM), donc j’y suis allée pour les encourager. J’avais déjà entendu parler du CAIUM, mais c’était une association qui m’intimidait beaucoup : leurs stands étaient toujours très professionnels et leurs évènements traitaient toujours de sujets très spécifiques (et également très intéressants!). Après cette soirée, j’ai vu qu’ils cherchaient à combler des postes, notamment ceux de rédacteurs et rédactrices. Au début, je ne comptais pas appliquer. Puis finalement, c’est un ami proche qui m’y a poussée et je ne regrette pas d’avoir tenté!

3. À ton avis, quelle est l’utilité de la plate-forme Médium, créée en 2016?

J’aime beaucoup la plateforme Médium car elle est très adaptée au « journalisme web », dans le sens où, en tant que rédacteur, tu as accès aux statistiques de tes articles, par exemple. Tu peux savoir combien de personnes ont ouvert l’article, combien de personnes l’ont lu, et la plateforme calcule un ratio de lecture basé sur ces deux données. Il y a aussi possibilité de laisser des applaudissements, ce qui augmente la visibilité des articles les plus applaudis, et donc permet une cohésion et un soutien au sein de l’équipe des rédacteurs, puisqu’on s’applaudit mutuellement à chaque fois. De plus, le mode d’édition d’article est très facile à prendre en main : tu peux facilement insérer des citations, des photos avec légende en dessous, mettre une grande lettre au début de ton article, etc. Enfin, et ce que je trouve le plus pratique, c’est qu’en tant que rédacteurs on est rattachés au CAIUM : on écrit nos articles en brouillon dans nos comptes respectifs, puis on le soumet au CAIUM. Lorsque notre date de publication est arrivée, le rédacteur en chef n’a plus qu’à accepter notre soumission et l’article est publié. Je trouve que cette plateforme est vraiment pratique pour ce qu’on en fait et elle est facile d’usage.

Pour ce qui est de la lecture des articles, je trouve que ce qu’on propose est intéressant à travers les profils proposés par les rédacteurs, par exemple. Chaque rédacteur de notre équipe a ses centres d’intérêt, ses particularités et un intérêt plus poussé pour certaines questions. Même si parfois on se rejoint sur certains sujets (notamment le féminisme et les questions touchant aux droits des femmes), il reste que nous avons chacun notre prisme et notre façon de présenter les choses. À nous tous, je trouve que nous offrons des visions différentes et intéressantes sur des sujets dont nous entendons parfois beaucoup parler (les articles de Katérie Lakpa, Jadeli Scott, Victoria Drolet), ou alors des sujets un peu moins courants (mon dernier article); d’autres articles permettent aussi de s’instruire sur des sujets très vastes et controversés (les articles d’Adrien Perlinger par exemple). Dans l’ensemble, nous proposons, chacun à travers de nos prismes respectifs, des visions différentes des enjeux contemporains en affaires et relations internationales.

N.B.: Il est également possible de suivre les publications sur leur page Facebook !

1 CFSYDbq9MwfTQAwM9g1Oeg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s