Lexique LGBTQ+ par Cyana Danila

Tout a commencé par les lettres L et G : lesbienne et gai. Au fil du temps et de l’agrandissement de la communauté, des lettres se sont rajoutées. Aujourd’hui, certains organismes iront jusqu’à parler d’un acronyme de plus de 11 lettres. En effet, la communauté LGBTQ2, ou appelée par certains organismes LGBTQQIP2SAA, s’élargit de plus en plus. Ces termes variés permettent de définir les orientations sexuelles afin de rassembler et de catégoriser chaque personne s’identifiant à la communauté selon le terme le plus adéquat. Pour certaines personnes peu renseignées sur ces questions ou ne s’identifiant pas à la communauté LGBTQ2, il peut parfois être difficile de comprendre la variété de termes et leurs nuances. En voici un lexique pour les nuls.

Asexuel-le : Terme utilisé pour décrire une personne qui ne ressent aucune attirance sexuelle. Cependant, elle peut décider de s’engager ou d’avoir des relations sexuelles et/ou amoureuses, le principe étant qu’elle n’aura tout simplement pas d’attirance naturelle vers ce genre de choses. 

Allosexuel-le : L’antonyme d’asexuel-le, la personne ressent de l’attirance sexuelle. Saviez-vous que ce mot a même été proposé comme synonyme de queer? (sans succès, contrairement au terme queerqui était très utilisé en 2018) 

Aromantique : Provenant du mot romantique, aromantique fait référence au fait de ne pas avoir d’attirance romantique envers un humain. Ce mot peut être utilisé pour englober une multitude d’identités ayant comme dénominateur commun une absence d’attirance romantique. Ainsi, une personne asexuellepeut se dire aromantiqueou non. 

Gai-e : Ce mot familier aux oreilles de tous décrit une personne ayant une attirance exclusive envers une personne du même genre qu’elle. Les personnes bisexuelles, pansexuelles et queer se disent aussi gaiespour la majorité. 

Lesbienne : Être lesbienne signifie être une femme qui a de l’attirance envers les femmes, sans surprise. « Fun fact ») : le terme vient du nom de l’île grecque de Lesbos, résidence de la grande poétese Sappho. 

Hétérosexuel-le : Normalement, on rattache ce terme au fait d’être attiré par le sexe opposé.

Bisexuel-le : Une personne bisexuelleest attirée par des gens de son propre genre ainsi que par d’autres genres.

Pansexuel-le : Une personne pansexuellea une attirance variée, elle peut ressentir de l’attirance autant envers des hommes que des femmes ou des personnes non-binaires. J’ai moi-même eu plus de difficulté à saisir la différence entre bisexuel-leet pansexuel-le, qui est soit disant très mince, puisque la bisexualité est un terme avec plus d’histoire que la pansexualité. Le termepansexuel-le fait souvent référence aux personnes non-binaires, notamment car il génère de nombreux questionnements dans la tête des gens, ce qui ouvre la discussion vers une explication plus profonde. Le choix d’être pansexuel-le ou bisexuel-leest une « étiquette » que des gens de tout genre peuvent s’accoler. 

Queer : LE MOT que je voyais partout sans en saisir la signification pour autant. J’ai fini par comprendre qu’il pouvait en fait être mis à plusieurs sauces. La signification plus commune est que toute personne autre qu’hétérosexuelle peut se dire queer. De façon plus explicite, il s’agit de toute personne s’identifiant à un terme de l’acronyme LGBTQQIP2SAA. Selon moi, c’est ce sens qui est le plus intéressant. Il peut être vu comme une « politisation de l’identité sexuelle rejetant les valeurs de la société cishétérocapitaliste ». Cishétéro… quoi? Cisprovient de cisgenre, un terme qui s’est défini à partir de transgenreet qui fait référence à une personne qui ne sent pas qu’elle appartient au genre qui lui a été donné à la naissance. Une personne dite cisgenreest donc une personne qui se sent conforme au genre attribué à sa naissance. De manière simplifiée, le terme queervient dénoncer toutes les valeurs en lien avec le privilège que les hétérosexuel-lespeuvent avoir dans nos sociétés capitalistes. 

Travestisme : Une personne est dite travestiesi elle décide de porter des vêtements associés à son genre opposé, soit une fille portant des vêtements qui sont stéréotypés comme étant masculins ou l’inverse. Par contre, le terme est parfois utilisé dans des circonstances où la connotation n’est pas adéquate. Par exemple, une personne transn’est pas travestie

Drag : « pratique artistique qui consiste à l’adoption d’une expression de genre délibérément exagérée, souvent associée au genre binaire contraire du sien ». Fait intéressant, drag queenest utilisé lorsque la personne exprime son genre de façon féminine. Un terme moins fréquent, mais existant dans le cas contraire est le mot drag king

Souvent, les mots transgenreet transsexuel peuvent être confondus. En effet, on fait référence à une personnetransgenrelorsque celle-ci ne se sent pas en concordance avec son genre à la naissance. Cette personne n’a cependant pas encore entamé une quelconque prise d’hormones ou des changements physiques tels que des opérations. Une personne transsexuelleest, quant à elle, une personne ayant déjà commencé la prise d’hormones ou ayant déjà eu recours à des opérations dans le but de modifier son genre. 

Ceci est un résumé des principaux termes les plus fréquemment entendus mais dont nous ne connaissons pas nécessairement le véritable sens. Je vous invite à consulter le site internet du magazine «Urbania» (https://urbania.ca/article/petit-guide-genres-lab-urbania/?intref=authorRelated) pour connaître les autres termes moins fréquemment utilisés, mais tout de même rattachés à certaines personnes qui les utilisent pour se décrire dans notre société. L’éducation est, entre autres, une façon de contrer l’homophobie ou la transphobie (la phobie des gens trans) et c’est en informant le plus de gens possible que l’acceptation de ces minorités sera facilitée dans un avenir visant le bien-être de tous et de toutes. 

Article révisé par Charles Lepage et Catherine Côté

Références
Informations  repérées sur :  https://urbania.ca/article/petit-guide-genres-lab-urbania/?intref=authorRelated

Scavone, G. (2019). PSY2098: notes du cours 2 [Présentation PowerPoint]. Repéré dans l’environnement StudiUM: https://studium.umontreal.ca/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s