Concours d’écriture – Adagio (joué avec amour), par Orumazi

Texte gagnant pour le concours d’écriture

Œuvre: Everlasting Evanescence par Maria Chamas

*

Tes doigts effleurent les fils de la harpe, et le vent, mes joues. Le son de ta harpe berce la mer et je réalise qu’il n’y aura plus moyen pour moi de me commémorer du son des vagues sans imaginer la mélodie avec laquelle tu berces les eaux.

Je t’aime, je m’imagine murmurer. De tes visages mélancoliques à ceux qui se plissent de rire, je t’aime.

Le désir d’immortaliser le moment me pèse. Je m’imagine, figer dans un souvenir, à continuer à me perdre dans ta musique. Dans l’émotion qui résonne à travers tes notes.

Tu ouvres les yeux, et ton regard croise le mien; tu souris. Je t’aime, les mots se cachent derrière mes lèvres, et j’imagine les entre-ouvrir.

Trois syllabes.

Je. J’imagine comment les mots se marieraient à ma voix. T’ai. Comment mes traits se plisseraient lors de la déclaration. Me. Comment tu réagirais à l’entente de mes mots.

Mais la peur du temps prends sur moi, rien n’est là pour rester, je me dis. Alors je ne dis rien, et tu continues à jouer.

Quelques années plus tard, je me rends aux eaux. Et je jure, pour un instant, que les vagues chantent la mélodie d’une harpe. La mélodie me secoue; et je réalise, un peu trop tard, que c’est une déclaration.

Un amour chuchoté, un je t’aime, planqué dans une partition de musique.

Et je regrette, tout de même, ne pas avoir fait de mes mots une réalité quand il était encore temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s