Entrevues avec des femmes et personnes non-binaires: Bérénice Jean

Parle-nous un peu de toi. Quel est ton parcours universitaire? Quelles ont été tes implications dans la vie étudiante?

Je m’appelle Bérénice, je suis une étudiante immigrante de première génération et je suis en train de compléter ma dernière année au baccalauréat en psychologie. J’ai commencé à m’impliquer à l’université lors de ma deuxième année dans le comité féministe d’abord dans le comité exécutif puis comme bénévole. L’hiver de cette même année, j’ai été élue dans le comité équité, diversité et inclusion mieux connue sous le nom d’EDI. J’ai été réélue au comité EDI durant ma troisième année.

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer ?

Durant ma première année universitaire, je m’impliquais dans le milieu communautaire en tant que tutrice, malheureusement la pandémie y a mis fin prématurément. Alors, lorsque j’ai vu une publication sur la page Facebook de L’AGÉÉPUM informant que des élections pour le comité féministe avait lieu sous peu, j’ai tout de suite saisie l’occasion pour déposer ma candidature.

Qu’est-ce que t’impliquer dans la vie étudiante t’a apporté?

M’impliquer dans la vie étudiante m’a apporté plusieurs choses. Notamment, cela a contribué à briser l’isolement dans lequel je me trouvais. J’ai pu maintenir un contact régulier avec des étudiant.e.s qui comme moi avait vu leur vie chamboulée du jour au lendemain par la pandémie. Iels pouvaient comprendre de façon personnelle les choses que je vivais à cause de la Covid parce qu’iels le vivaient aussi. En revanche, j’avais sous-estimé à quel point cette implication allait avoir un impact sur mon développement personnel. En étant dans le comité féministe, j’étais entouré de personne qui me poussait constamment à apprendre sur des sujets que je maitrisais peu à ce moment.  

De quoi es-tu la plus fière en rapport avec ton implication?

Je suis fière des liens que j’ai pu tisser avec les personnes que j’ai rencontrées durant mon parcours. Je suis fière des projets dans lesquels j’ai participé et de voir l’impact qu’ils ont eu sur les personnes qui y ont assistés.

Que représente pour toi le regroupement dans lequel tu t’impliques?

Je trouve incroyable d’avoir des comités qui se donnent le mandat d’informer les gens et de se positionner sur des sujets importants que l’on passe souvent sous silence. Que ces regroupements soient constitués des femmes et de personnes non-binaires est d’autant plus spécial.

As-tu fait face à des défis durant ton implication parce que tu es une femme/ personne non-binaire?

Je n’ai pas réellement eu à faire face à des défis étant entouré majoritairement de femme/personne non-binaire extraordinaires dans les comités que je m’impliquais.

Quels aspects de la vie étudiante devraient être remaniés de manière à mieux représenter la communauté des femmes/personnes non-binaires selon toi? Cela peut être par rapport aux comités, aux cours, aux événements étudiants, aux documents universitaires…

Par commencer en reconnaissant leur existence et leur apport dans notre domaine et notre société. De ne plus passer sous silence leur travail, de reconnaître les difficultés auxquelles cette population fait face.

Pour faire cette entrevue, une personne a dû proposer ta candidature. Comment te sens-tu par rapport à ça?

J’ai d’abord été très surprise au point de penser qu’il y avait eu erreur sur la personne, mais une fois que la réalisation passée je me suis sentie reconnaissante d’avoir pu avoir eu un impact sur une personne au point qu’elle pense à déposer ma candidature.

Que dirais-tu à une femme/ une personne non-binaire qui hésite à s’engager?

Fonce, parce que tu ne sais jamais l’impact que tu peux avoir sur les gens et les impacts qu’iels vont avoir sur toi en retour. C’est en étant le changement que l’on veut voir que l’on change les choses.

Que signifie être une femme/ personne non-binaire pour toi?

Je n’ai toujours pas trouvé de réponses à cette question, à chaque fois que je pense avoir ma réponse je rencontre une personne qui dépasse ma définition et me permet de découvrir plus de facettes que je ne pourrais imaginer à ce qu’une femme/personne non-binaire peut être.

Quels enjeux dans la vie de tous les jours as-tu rencontrés car tu es une femme/ personne non-binaire?

D’avoir à prouver que j’ai ma place constamment alors que pour d’autres (par exemple un homme) c’est un acquis qui va de soi.

Qui t’inspire le plus dans le monde des femmes/personnes non-binaires? Cela peut être une personne que tu connais, une personnalité connue, un personnage de livre, de film, de théâtre…

Je n’ai pas vraiment une femme/personnes non-binaire en particulier, c’est la collectivité qui m’inspire en ne pas baisser les bras devant l’adversité de continuer à persévérer pour soi mais aussi pour toutes les personnes qu’iels vont inspirer. Cela m’inspire de les voir prendre la parole de briser cette culture du silence, cela m’encourage à faire de même malgré que ce ne soit pas facile.

Photo prise par Rémy El-Nemr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s