Entrevues avec des femmes et personnes non-binaires: Marie-Pier Besner

Parle-nous un peu de toi. Quel est ton parcours universitaire? Quelles ont été tes implications dans la vie étudiante?

Je suis présentement en deuxième année du baccalauréat en psychologie. Avant l’AGÉÉPUM, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie étudiante. J’ai été déléguée aux affaires académiques pour le mandat 2021-2022. Mon rôle principal était de m’occuper des enjeux avec certains cours ainsi que de faire respecter les droits des étudiant.e.s

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer?

J’ai décidé de m’impliquer, car j’avais le désir d’avoir un impact positif dans la communauté étudiante. Je voulais être présente pour les étudiant.e.s du programme et bien les représenter.

Qu’est-ce que t’impliquer dans la vie étudiante t’a apporté ?

Cela m’a apporté un lien d’appartenance très fort avec les autres membres du bureau exécutif, mais aussi envers le programme de psychologie en général.

De quoi es-tu la plus fière en rapport avec ton implication ?

Je suis extrêmement fière d’avoir réussi à gérer des gros cas problématiques dans certains cours. Je suis aussi fière de la relation de confiance que nous avons tissé avec les étudiant.e.s ainsi que le département de psychologie. Je suis aussi très fière que cette année, le bureau exécutif ait atteint la parité proportionnelle hommes-femmes.

Que représente pour toi le regroupement dans lequel tu t’impliques ?

Pour moi, l’association étudiante représente une grande famille qui est très présente et accueillante. Je considère aussi que c’est vraiment une référence pour toustes les étudiant.e.s qui ont des questions de tout ordre.

As-tu fait face à des défis durant ton implication parce que tu es une femme/personne non-binaire ?

Je n’ai pas face à des défis particuliers dû au fait que j’étais une femme. J’ai eu la chance de travailler avec deux autres collègues qui m’ont toujours soutenue et avec qui nous avons formé une équipe tissée serrée.

Quels aspects de la vie étudiante devraient être remaniés de manière à mieux représenter la communauté des femmes/personnes non-binaires selon toi ? Cela peut être par rapport aux comités, aux cours, aux événements étudiants, aux documents universitaires…

Je pense qu’un bon premier pas serait de former la communauté étudiante et professorale à l’écriture inclusive. C’est quelque chose d’assez simple à incorporer dans toute la communauté universitaire et cela permettrait déjà d’inclure davantage les femmes et les personnes non-binaires.

Pour faire cette entrevue, une personne a dû proposer ta candidature. Comment te sens-tu par rapport à ça?

Je me sens vraiment reconnaissante qu’une personne ait pensé à moi. Je considère que j’ai travaillé très fort durant tout le mandat et c’est toujours plaisant de voir ces efforts être récompensés.

Que dirais-tu à une femme/une personne non-binaire qui hésite à s’engager?

Je lui dirai de foncer et d’y aller même si ça peut être stressant. C’est vraiment une belle expérience où tout le monde est inclus et je le recommande à toustes.

Que signifie être une femme/personne non-binaire pour toi?

Pour moi, être une femme signifie que nous avons encore beaucoup de combats à mener et à gagner, mais je trouve cela beau de voir que nous ne sommes pas seul.e.s là-dedans.

Quels enjeux dans la vie de tous les jours as-tu rencontrés car tu es une femme/ personne non-binaire?

Les enjeux que je vis sur une base plus régulière est de me faire couper la parole souvent. De plus, lorsque je me déplace, je dois toujours m’assurer d’être consciente de mes alentours et j’essaie de ne pas sortir tard le soir, car je me sens moins en sécurité.

Qui t’inspire le plus dans le monde des femmes/personnes non-binaires? Cela peut être une personne que tu connais, une personnalité connue, un personnage de livre, de film, de théâtre…

Ma mère a été une de mes grandes inspirations. Elle s’est toujours exprimée haut et fort afin de se faire entendre et d’exprimer ses opinions. Elle a vraiment été un modèle pour moi sur ce point soit de ne pas se laisser piler sur les pieds par qui que ce soit.

Photo prise par Rémy El-Nemr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s