Entrevues avec des femmes et personnes non-binaires: Audrey Labelle

Parle-nous un peu de toi. Quel est ton parcours universitaire? Quelles ont été tes implications dans la vie étudiante?

Je suis actuellement à ma deuxième année au baccalauréat en psychologie. C’est également ma deuxième année en tant que coordonnatrice à la vie étudiante pour l’AGÉÉPUM. Depuis cette année, je siège sur l’Assemblée départementale du programme.

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer?

Je voulais briser l’isolement des étudiants et étudiantes lors de la pandémie et rencontrer de nouvelles personnes qui avaient les mêmes intérêts que moi.

Qu’est-ce que t’impliquer dans la vie étudiante t’a apporté?

Depuis que je suis impliquée dans la vie étudiante, j’ai fait de multiples rencontres qui resteront gravées dans ma mémoire. Cette implication m’a également permis de briser mon isolement durant la pandémie à l’aide des activités organisées par l’AGÉÉPUM.

De quoi es-tu la plus fière en rapport avec ton implication?

Je suis fière des projets réalisés en collaboration avec mes collègues dans l’association étudiante. Je suis également très fière d’avoir pu aider plusieurs personnes durant ce moment difficile que nous avons tous et toutes vécu.e.s.

Que représente pour toi le regroupement dans lequel tu t’impliques?

L’AGÉÉPUM est réellement une famille où tous et toutes s’entraident dans l’atteinte de nos objectifs.

As-tu fait face à des défis durant ton implication parce que tu es une femme/ personne non-binaire ?

Non

Quels aspects de la vie étudiante devraient être remaniés de manière à mieux représenter la communauté des femmes/personnes non-binaires selon toi? Cela peut être par rapport aux comités, aux cours, aux événements étudiants, aux documents universitaires…

Je crois qu’il serait intéressant d’inclure officiellement l’écriture l’épicène dans nos travaux, dans les examens, etc. sans avoir de sanctions vis-à-vis la langue française dans la correction.

Pour faire cette entrevue, une personne a dû proposer ta candidature. Comment te sens-tu par rapport à ça?

Je me sens vraiment choyée de constater que des personnes puissent se rendre compte de notre implication bénévolement pour tous et toutes.

Que dirais-tu à une femme/ une personne non-binaire qui hésite à s’engager ?

Je lui dirais directement de s’impliquer, car elle/iels manque plusieurs expériences et événements qui pourraient grandement enrichir sa vie.

Quels enjeux dans la vie de tous les jours as-tu rencontrés car tu es une femme/ personne non-binaire ?

Je n’ai pas vraiment vécu des enjeux.

Qui t’inspire le plus dans le monde des femmes/personnes non-binaires? Cela peut être une personne que tu connais, une personnalité connue, un personnage de livre, de film, de théâtre…

Une personne qui m’inspire beaucoup est ma mère qui a su tailler sa place dans un milieu d’hommes. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s