La poupée – par Sarine Demirjian

La poupée maquillée,

Est un objet fort convoité,

Elle est souvent désirée,

Par ceux qui préfèrent la mépriser.

Elle est placée derrière la vitrine, 

Pour qu’on admire sa beauté féminine,

Elle crie, elle hurle,

Les yeux ne remarquent que sa poitrine.

Sa fabrication est sans cesse critiquée,

Par les consommateurs gâtés,

Qui voudraient se l’approprier,

Cette chose, cet objet,

Sans lui demander ce qu’elle aimerait.

Et alors,

Dites-moi, chers consommateurs, qu’allez-vous obtenir du Père Noël cette année ?

La poupée déshumanisée ? 

Révisé par Catherine Côté


À lire

23 filles mariées chaque minute – par Sophie-Catherine Dick

Bal Masqué – par Sarine Demirjian

3 réponses sur « La poupée – par Sarine Demirjian »

  1. Ping: « Je ne suis qu’une femme » – par Juliette Meyer – L'AMNÉSIQUE

  2. Ping: Je ne sais plus comment vous plaire – par Charlène Morier – L'AMNÉSIQUE

  3. Ping: L’esclave du regard – par Sarine Demirjian – L'AMNÉSIQUE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s