Manger avec avidité – Par Alice Delisle

La vie après les études existe-t-elle réellement ou est-ce plutôt une utopie? Est-elle irrécusable ou onirique?

Ma vie après les études n’existe pas. Je ne finirai pas d’étudier.

Je m’assois humblement à la table des questionnements. Entre deux gorgées de culpabilité, je mords goulument dans l’anxiété générée par la lecture d’un post sur le groupe Facebook de l’Université d’un.e utilisateurice pris.e d’anxiété de performance qui se questionne sur sa capacité à se rendre aux cycles supérieurs.

Sur mon immense buffet de crise existentielle, j’empoigne le plateau de ma tergiversation et j’avale tout rond le fruit de mon impéritie. À force de me gaver, j’en ai la nausée.

Toutefois, une pâtisserie alléchante me regarde au bout de la table.

Son parfum ensorcèle mes papilles gustatives, elles se mettent à hurler d’appétit par envoûtement. Oh! comme elles aimeraient tant caresser la saveur de l’abandon.

Mon corps alourdi par mon estomac hypertrophié se lève machinalement sur le petit tabouret de la table pour se rapprocher de la gâterie désirée.

Une modeste bouchée dans l’abandon, comme un simple clic sur un ordinateur, augmente mon haut-le-cœur et m’éloigne encore de la supposée vie après les études.

Mais ce n’est pas grave. J’aime ça. Je m’y plais.

Quand je vais déjeuner, je vais à la table du savoir. C’est assez routinier, je cale le verre de par cœur, j’engloutis trop rapidement les notes de cours, j’épluche la matière avant de la déguster et je dévore les lectures. Mon estomac, tanné de ma gourmandise, se transforme peu à peu en océan de connaissances.

Cette table, même si elle est seulement destinée au déjeuner, j’y resterai toute la journée et jusqu’à la fin de ma faim qui ne se rassasiera jamais. Je deviendrai une étendue d’épistémè, car la vie après les études c’est une utopie.

Révisé par Charles Lepage


Référence

HomeMaker. (2014, 13 mars). [image en ligne]. Pixabay. https://pixabay.com/fr/photos/dessert-cupcakes-alimentaire-352475/


À lire

Le stress au travail et les stratégies de prévention – Par Sabrina Longato

Contribuer à travers son séjour au baccalauréat en psychologie : Par où commencer ? – Par Benjamin Chabot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s