Féminisme et violences à caractère sexuel : quand vient l’heure du bilan (partie 2) – Par Maëliss Darcey Scarone

L’heure du bilan n’est pas encore finie. Après déjà six mois déjà bien chargés, nous poursuivons et terminons aujourd’hui notre année 2020. 

  • Juillet

Juillet fut un mois chargé de colère, d’indignation et de libération de la parole. Le Québec a vécu une autre vague de dénonciation de violences à caractère sexuel (VACS). Ces dénonciations, qui se comptent par centaines, ont été majoritairement faites à travers les réseaux sociaux (Girard, 2020). Différentes pages, relayant dénonciations et témoignages, ont fait leur apparition, telles que @victimsvoices.montreal ou @victims_voices_academia sur Instagram, ou la page Hyènes en jupons sur Facebook qui fut rendue inaccessible fin juillet (Agence QMI, 2020). Le site Dis son nom a également publié une liste contenant les noms d’agresseureuses ou d’harceleureuses, dénoncé.e.s anonymement, incluant de nombreuses personnalités publiques (L’Obs avec AFP, 2020). Des célébrités, telles que Maripier Morin, Julien Lacroix, Yves-François Blanchet, David Desrosiers, Eli Bissonnette ou Bernard Adamus ont été accusé.e.s de VACS (L’Obs avec AFP, 2020; Pichette, 2020). Si certaines personnes estiment que de dénoncer les agresseureuses via les réseaux sociaux est inacceptable et s’apparente à de la diffamation, d’autres avancent que ce mouvement démontre un manque de confiance dans le système de justice qui faillit à protéger les victimes de VACS et à leur rendre justice (Gilbert, 2020; Girard, 2020).

De l’autre côté de l’océan, c’est la nomination de deux ministres français qui a fait des vagues. L’ancien ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérard Darmanin, a été nommé ministre de l’Intérieur. Bien qu’il soit accusé de viol et d’harcèlement sexuel et que les investigations soient toujours en cours, l’Élysée a affirmé que cela n’était pas un obstacle à sa nomination (Radio France, 2020a; Radio France, 2020b). Pour le poste de ministre de l’Intérieur, c’est Éric Dupond-Moretti, ancien avocat ayant défendu des membres du gouvernement accusés de viols et d’agressions sexuelles, qui a été choisi (Kauffmann, 2020, Pedram, 2020). Cet homme, encore aujourd’hui ministre de la Justice, a notamment déclaré concernant un procès pour violences sexuelles « à 30 ans, on n’est pas une potiche incapable de dire non à un homme qui vous prend le pied » (Cordier, 2020, paragr. 15). Ouvertement opposé au mouvement #MeToo, il a également affirmé en 2019 « mais il y a aussi des ‘follasses’ qui racontent des conneries et engagent l’honneur d’un mec qui ne peut pas se défendre car il est déjà crucifié sur les réseaux sociaux. » (Demagny et Jourdain, 2020, paragr. 5; Kauffmann, 2020). Nul besoin de commenter, ses dires parlent d’eux-mêmes. Les deux nominations ont évidemment entraîné la colère et l’indignation, et ont été dénoncées lors de manifestations à Paris et dans plusieurs villes de France le 10 juillet dernier (Le Monde avec AFP, 2020). Deux messages marquants ont été affichés sur les murs de l’hôtel de ville de Paris « Un violeur à l’Intérieur, un complice à la Justice » et « Gouvernement de la honte », en plus des nombreux panneaux tenus par les manifestant.e.s, majoritairement des femmes selon Le Monde avec AFP (2020), affichant notamment « La culture du viol est en marche » ou « Liberté, égalité, impunité » (Kauffmann, 2020). La démission des deux ministres a été demandée dans un communiqué commun regroupant des associations féministes et des personnalités politiques (Cordier, 2020). À l’heure actuelle, les deux hommes sont encore en poste…

  • Août

L’organisme anglais HOPE not hate a publié un rapport intitulé Young people in the time of COVID-19: A fear and hope study of 16-24 years old (Hope not hate, 2020). Parmi les un peu plus de 2000 hommes sondés, voici quelques-uns des résultats les plus frappants qui ressortent du rapport : 50 % des hommes ayant répondu au sondage estiment que le féminisme est allé trop loin et qu’il rend le succès des hommes plus difficile, 16 % estiment que le féminisme n’a plus de place à jouer dans la société et presque un homme sur 5 (18 %) a une vision négative du féminisme (Hope not hate, 2020; Rodriguez, 2020).

  • Septembre

En septembre, les adolescentes[1] de France se sont révoltées. Se faisant interdire de porter certaines tenues à l’école, tenues jugées trop « provocantes » car ne se conformant pas au règlement scolaire, et se faisant empêcher l’entrée de leur école, les adolescentes ont décidé que c’était assez (Samourcachian, 2020). Le lundi 14 septembre, elles se sont habillées de manière « indécente » et ont publié des photos de leur tenue sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #lundi14septembre. Ce mouvement, né sur TikTok, a pour but de dénoncer le sexisme, les violences et la discrimination présent.e.s dans le milieu scolaire, entre autres de la part de l’institution scolaire, et de défendre le droit de s’habiller librement (Samourcachian, 2020). L’argument souvent avancé par les directions scolaires pour soutenir le maintien d’un code vestimentaire est qu’une tenue jugée « provoquante » par des filles serait distrayante et exciterait les garçons. À cela, nous pouvons tout simplement répondre : Protégez vos filles. Éduquez vos fils. Avec ces propos, les directions scolaires mettent la faute sur les filles dans le cas d’un regard déplacé ou de VACS : la culture du viol, encore et toujours. En réponse à ce mouvement, l’ancienne secrétaire d’État chargée de l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a montré son soutien et son admiration pour le mouvement (Samourcachian, 2020). Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a réagi au mouvement en affirmant qu’il « suffit de s’habiller normalement et tout ira bien » (Germain, 2020, paragr. 9). Par « normalement », je ne sais pas ce qu’il sous-entend, mais je ne crois pas que cela signifie s’habiller comme nous le souhaitons, libres de toute forme de discrimination et de toute hypersexualisation de nos corps. Selon mon expérience, peu importe la tenue portée et notre âge, on trouve toujours un moyen de sexualiser et d’objectifier nos corps. Le ministre a également ajouté que l’on « vient à l’école habillé[.e] d’une façon disons républicaine, qui permet une plus grande égalité entre tous[tes] » (Benamou, 2020, paragr. 2). Par « de façon républicaine », est-ce que ça veut dire que je dois venir tous les jours à l’école habillée en bleu-blanc-rouge ou bien est-ce que je peux venir avec une toge et les seins nus telle la Marianne de Delacroix ?

Je vous invite chaleureusement à consulter sur Instagram – à ce lien (https://www.instagram.com/p/CFcOFhiiQMv/) – la publication intitulée Tenue appropriée faite par la dessinatrice et auteure du compte @lanuitremueparis (2020) qui dépeint avec humour et réalisme la situation. 

  • Octobre

Le mois d’octobre résonne sur une douce mélodie avec la sortie de la nouvelle chanson de Cœur de Pirate, T’es belle (Cœur de Pirate, 2020), qui deviendra un hymne féministe. Autant les paroles de la chanson que le clip vidéo sont engagé.e.s. Effectivement, les paroles dénoncent le patriarcat et le sexisme devenus insupportables et son clip, très inclusif, met notamment de l’avant l’autrice et ancienne candidate d’Occupation double trans Kate Lessard, les drag queens Olly Mary, Kiara et Matante Alex, et la chanteuse et danseuse Naomi Hilaire (Drainville, 2020a). Nous y retrouvons également l’auteure de la chanson et chanteuse, Béatrice Martin, en tenue de cowboy dans la pose du Penseur de Rodin, tenue et position traditionnellement réservées aux hommes (Lapointe, 2020).

Nous restons au Québec où le mouvement du #lundi14septembre, qui avait commencé en France le mois précédent, est arrivé chez nous. En effet, après la publication d’une photo sur Instagram de Tom Ducret-Hillman, élève au secondaire, où lui et ses camarades portent une jupe, d’autres ont suivi le mouvement en postant des photos similaires sur les réseaux sociaux (Mcinnis, 2020a). Leurs messages ? Dénoncer les codes vestimentaires mis en place dans les écoles et revendiquer la liberté pour toustes de s’habiller comme chacan l’entend, et ce, peu importe son genre (Mcinnis, 2020a). Guillaume Déry, un des élèves ayant participé au mouvement, dit « les filles se font dire qu’elles dérangent les garçons avec la manière dont [iels] s’habillent, et nous sommes totalement en désaccord. Nous pensons que c’est aux garçons de se concentrer par eux-mêmes et que cette responsabilité n’appartient pas aux filles. » (Drainville, 2020b, paragr. 11). Un beau message de solidarité qui prône la solidarité et l’égalité pour toustes, et qui redonne foi dans le futur.

Dans le monde académique et de la recherche, l’équipe de Manon Bergeron, professeure au département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal, a publié le Projet intercollégial d’étude sur le consentement, l’égalité et la sexualité (PIECES). Cette étude, menée durant l’automne 2019, rapporte que près d’une personne sur trois (29,9 %) rapporte avoir vécu de la violence sexuelle, soit du harcèlement sexuel, des comportements sexuels non désirés ou de la coercition sexuelle, en milieu collégial. Près de la moitié de ces personnes vivent des conséquences à la suite de ces violences (Bergeron et al., 2020) et 14,2 % d’entre elles ont des symptômes qui entrent dans le seuil clinique associé à un état de stress post-traumatique. Des chiffres qui sont plus qu’affolants.

  • Novembre

Novembre sera politique et les femmes briseront le plafond de verre.

Suite aux élections américaines tant attendues et appréhendées, Kamala Harris a été élue vice-présidente des États-Unis. Elle est la première femme, la première femme noire et la première femme de descendance sud-asiatique, à être élue pour ce poste, qui est d’ailleurs le plus haut poste élu à être occupé par une femme aux États-Unis (Brodeur-Laperrière, 2020; Gervais et Vastel, 2020). Kamala Harris est également la première femme à avoir occupé le poste de procureure du district de San Francisco, la première femme de couleur à avoir été élue procureure générale de Californie, État le plus peuplé du pays, et la seconde femme noire à avoir été élue au Sénat (Gervais et Vastel, 2020; Reuters, 2020; Willon, 2016). Cette élection en tant que vice-présidente apporte une vague d’espoir pour beaucoup de personnes en ayant une femme qui occupe une place si haut au gouvernement, milieu encore entièrement dominé par les hommes. À ce sujet, en 2020, le record du nombre de femmes (dont un grand nombre étant issues de la diversité) s’étant présentées comme candidates au Sénat et à la Chambre des représentant.e.s a été battu (Gervais et Vastel, 2020). Cette même année, 243 femmes se sont présentées comme candidates pour un siège à la Chambre des représentant.e.s, battant ainsi le record de 2018 qui était de 234 candidates (Agence France Presse, 2020). À l’été 2020, seulement près d’un quart des sièges étaient occupés par des femmes au Congrès, avec 101 femmes à la Chambre des représentant.e.s et 26 sénatrices (Agence France Presse, 2020).

Début novembre, Sarah McBride a été élue au Sénat en remportant la victoire contre le républicain Steve Washington dans l’État du Delaware aux États-Unis. Elle est devenue la première sénatrice trans du pays et la première personne trans à être élue à un poste aussi haut dans le pays (Bourdeau, 2020; Mcinnis, 2020b).

  • Décembre

Le mois de décembre a commencé sur l’acquittement de deux personnalités québécoises. À la mi-décembre, Gilbert Rozon a été acquitté des accusations de viol et d’attentat à la pudeur. L’argument du « doute raisonnable » a été avancé par la juge en faveur de l’accusé, bien qu’elle ait nuancé que cela ne signifiait pas que le tribunal ne croyait pas la victime (Radio Canada, 2020a). Le tribunal a souligné le courage de la plaignante, Annick Charrette. De belles paroles qui ne lui rendent pas justice ni aux victimes de violences à caractère sexuel. À la sortie du tribunal, Annick Charrette, émue, a exprimé sa déception et avoir vécu une résurgence d’un sentiment d’impuissance, et a qualifié le 15 décembre de « jour sombre pour toutes les victimes d’agression sexuelle au Québec » (Radio Canada, 2020a, paragr. 17).

Trois jours plus tard, c’est Éric Salvail qui a été acquitté pour agression sexuelle, harcèlement et séquestration, le juge estimant, entre autres, que le témoignage du plaignant, Donald Duguay, contenait trop de contradictions (Radio Canada, 2020b).

Pour clore 2020, l’Argentine a fini l’année en célébrant la légalisation de l’avortement. La loi permet ainsi aux personnes enceintes d’avorter jusqu’à 14 semaines de grossesse. Jusqu’à lors, l’avortement n’était autorisé que si la grossesse faisait suite à un viol ou si elle mettait en danger la vie de la personne (Radio-Canada, 2020c). L’Argentine devient ainsi le troisième pays en Amérique du Sud à légaliser l’avortement après l’Uruguay et la Guyane (Guillaume et Rossier, 2018).

***

En 2020, j’ai réalisé que la loi n’était pas synonyme de justice.
En 2020, j’ai réalisé que nous ne pouvons toujours pas prendre nos droits pour acquis.
En 2020, j’ai réalisé que le relatif sentiment de sécurité que j’avais, déjà bien entaché, n’était qu’une illusion.
En 2020, malgré quelques victoires, j’ai eu l’impression de vivre dans un monde qui avance à reculons.
En 2021, j’ai réalisé que je n’étais pas seule, que nous avions une voix et qu’elle ne sera pas réduite au silence.
Tant que nous aurons peur de marcher seules dans la rue la nuit, nous continuerons à nous battre. Tant qu’il y aura un écart salarial, nous continuerons à nous battre. Tant que nous serons objectifiées et que nos corps seront sexualisés, nous continuerons à nous battre. Tant que nous serons réduites au statut d’épouse et de mère, définies à travers nos pères, époux et frères, nous continuerons à nous battre. Tant que nous ne serons pas sur le même pied d’égalité, nous continuerons à nous battre.

***

Avant de vous quitter, je tenais à vous partager cette tendre image provenant de la saison 2 de la série anglaise Sex Education. Cette scène est un moment poignant, vibrant et touchant de solidarité féminine et de sororité où mon cœur se serre toujours, rempli d’émotions, plus d’un an après avoir vu la scène pour la première fois. Après qu’un homme l’ait agressée sexuellement dans le bus, en se frottant contre elle et en se masturbant, Aimee, traumatisée, est incapable de remonter dans ce même bus, cela la menant à devoir marcher pour pouvoir se rendre à l’école. Après avoir partagé son expérience avec cinq de ses amies, ces dernières l’accompagnent dans le bus pour l’aider surmonter son traumatisme (Taylor et al., 2020).

Car après tout « It’s just a stupid bus.»
(Taylor et al., 2020, episode 7, 47 minute 25 secondes).

(Taylor et al., 2020)

Révisé par Alexandrine Nadeau


[1] Le terme « adolescentes » inclut les personnes non-binaires et toute personne qui s’identifie comme femme.


Références

Agence France Presse. (2020, 7 août). Nouveau record de femmes candidates à la Chambre des représentants. La Presse. https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-08-07/nouveau- record-de-femmes-candidates-a-la-chambre-des-representants.php

Agence QMI. (2020, 20 juillet). Des pages de dénonciations disparaissent du web. TVA Nouvelles.   https://www.tvanouvelles.ca/2020/07/20/la-page-des-hyenes-en-jupon-a-disparu-de-la-toile

Benamou, Y. (2020, 21 septembre). École : que signifie s’habiller de « façon républicaine » ? CNews. https://www.cnews.fr/culture/2020-09-21/ecole-que-signifie-shabiller-de-facon-republicaine-1000710

Bergeron, M., Gagnon, A., Blackburn, M.-È., Lavoie, D.-M., Paré, C., Roy, S., Szabo, A. et Bourget, C. (2020, octobre). PIECES : rapport de recherche de l’enquête PIECES : violences sexuelles en milieu collégial au Québec. Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur. https://chairevssmes.uqam.ca/wp-content/uploads/sites/124/PIECES_Rapport-complet_Bergeronal-octobre-2020.pdf

Bourdeau, M. (2020, 4 novembre). Élections américaines 2020 : Sarah McBride, 1re sénatrice trans élue aux États-Unis. Le HuffPost. https://www.huffingtonpost.fr/entry/elections-americaines-2020-sarah-mcbride-1re-senatrice-trans-elue-aux-etats-unis_fr_5fa20b1cc5b686950033b67c

Brodeur-Laperrière, M. (2020, 9 novembre). Kamala Harris : la première vice-présidente des États-Unis. Les 3 sex. https://les3sex.com/fr/news/1518/kamala-harris-la-premiere-vice-presidente-des-etats-unis

Cœur de Pirate. (2020). T’es belle [album]. Bravo musique.

Cordier, S. (2020, 7 juillet). Les militantes féministes ulcérées par les nominations de Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti. Le Monde. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/07/07/les-militantes-feministes-ulcerees-par-les-nominations-de-gerald-darmanin-et-eric-dupond-moretti_6045487_3224.html

Demagny, X. et Jourdain, S. (2020, 7 juillet). Éric Dupond-Morretti, l’anti #MeToo. France Inter. https://www.franceinter.fr/politique/eric-dupond-moretti-l-anti-metoo

Descoubes, M. (2020, 19 juillet). Manifestation contre les agressions sexuelles – dimanche 19 juillet 2020 – Montréal [image en ligne]. Unsplash. https://unsplash.com/photos/DY8qHOI2KtE

Drainville, C. L. (2020a, 1er octobre). « T’es belle » : Cœur de Pirate lance une nouvelle chanson et un vidéo-clip féministes à souhait [VIDÉO]. Nighlife.ca. https://nightlife.ca/2020/10/01/tes-belle-coeur-de-pirate-lance-une-nouvelle-chanson-et-un-video-clip-feministes-a-souhait-video/

Drainville, C. L. (2020b, 6 octobre). Des écoliers québécois portent la jupe pour envoyer un message féministe et de tolérance. Nightlife.ca. https://nightlife.ca/2020/10/06/montreal-des-ecoliers-du- secondaire-portent-la-jupe-pour-envoyer-un-message-feministe-et-de-tolerance/?fbclid=IwAR0UjDOx5o-Q03oZfxRrG5y3Zq-8Wk6_M9AAtWivTcAWxkTOqB5NAzESy68?fbclid=IwAR0UjDOx5o-Q03oZfxRrG5y3Zq-8Wk6_M9AAtWivTcAWxkTOqB5NAzESy68

Germain, I. (2020, 14 septembre). #lundi14septembre, la révolution féministe d’ados « provocantes ». Les Nouvelles News. https://www.lesnouvellesnews.fr/lundi14septembre-la-revolution-feministe- dados-provoquantes/

Gervais, L.-M. et Vastel, M. (2020, 9 novembre). Kamala Harris, l’histoire et l’espoir. Le Devoir. https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/589340/-kamala-harris-fait-l-histoire

Gilbert, M. (2020, 17 août). Les actualités sexologiques de l’été 2020 en bref. Les 3 sex. https://les3sex.com/fr/news/1346/les-actualites-sexologiques-de-l-ete-2020-en-bref

Girard, J. (2020, 8 juillet). Une nouvelle vague de dénonciations déferle sur le Québec. Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1718318/safia-nolin-maripier-morin-denonciation-harcelement-sexuel-instagram

Guillaume, A. et Rossier, C. (2018). L’avortement dans le monde : état des lieux des législations, mesures, tendances et conséquences. Population, 73(2), 225-322. https://doi.org/10.3917/popu.1802.0225

Hope not hate. (2020, juillet). Young people in the time of COVID-19: A fear and hope study of 16-24 years old. https://www.hopenothate.org.uk/wp-content/uploads/2020/08/youth-fear-and-hope-2020-07-v2final.pdf

Kauffmann, P. (2020, 11 juillet). Reportage : à Paris, une manifestation féministe contre le « gouvernement de la honte ». Libération. https://www.liberation.fr/france/2020/07/11/a-paris-une-manifestation-feministe-contre-le-gouvernement-de-la-honte_1794026/

La Nuit Remue Paris [@lanuitremueparis]. (2020, 22 septembre). 🧕🏻 TENUE APPROPRIÉE ! 👩🏾‍🎓 [images]. Instagram. https://www.instagram.com/p/CFcOFhiiQMv/

Lapointe, J. (2020, 1er octobre). Un clip féministe pour Cœur de pirate. La Presse. https://www.lapresse.ca/arts/musique/2020-10-01/t-es-belle/un-clip-feministe-pour-coeur-de- pirate.php

Le Monde avec AFP. (2020, 10 juillet). Manifestations partout en France contre « la culture du viol en marche ». Le Monde. https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/07/10/rassemblements-feministes-vendredi-contre-les-nominations-de-gerald-darmanin-et-eric-dupond-moretti_6045819_823448.html

L’Obs avec AFP. (2020, 17 juillet). #MeToo au Québec: une vague de dénonciations déferle sur les réseaux sociaux. L’Obs. https://www.nouvelobs.com/topnews/20200717.AFP8833/metoo-au-quebec-une-vague-de-denonciations-deferle-sur-les-reseaux-sociaux.html

Mcinnis, K. (2020a, 8 octobre). Québec : des élèves dénoncent les codes vestimentaires sexistes. Les 3 sex. https://les3sex.com/fr/news/1453/quebec-des-eleves-denoncent-les-codes-vestimentaires-sexistes

Mcinnis, K. (2020b, 5 novembre). Sarah Mcbride devient la première personne trans élue au sénat. Les 3 sex. https://les3sex.com/fr/news/1512/sarah-mcbride-devient-la-premiere-personne-trans-elue-au-senat-

Pedram, A. (2020, 10 juillet). Multiple protests against French minister accused of rape. The Washington Post. https://www.washingtonpost.com/politics/courts_law/multiple-protests-against-french-minister-accused-of-rape/2020/07/10/4fbcd42e-c2a1-11ea-8908-68a2b9eae9e0_story.html

Pichette, P. (2020, 17 juillet). La liste des personnalités publiques touchées continue de s’allonger. Le Nouvelliste. https://www.lenouvelliste.ca/actualites/la-liste-des-personnalites-publiques-touchees-continue-de-sallonger-9219f1e7592bfd2f610e73f730b57960

Radio-Canada. (2020a, 15 décembre). Gilbert Rozon acquitté des accusations de viol et d’attentat à la pudeur. Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1757312/gilbert-rozon-jugement-viol-annick-charette

Radio-Canada. (2020b, 18 décembre). Éric Salvail acquitté. Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1758102/proces-salvail-agression-sexuelle-verdict

Radio-Canada. (2020c, 30 décembre). L’Argentine légalise l’avortement. Radio-Canada. https://ici.radio-    canada.ca/nouvelle/1760025/argentine-legalisation-avortement-vote-senateurs

Radio France. (2020a, 6 juillet). Accusation de viol contre Gérald Darmanin : ce « n’est pas un obstacle » à   sa nomination comme ministre de l’Intérieur, affirme l’Élysée. France Info. https://www.francetvinfo.fr/politique/jean-castex/gouvernement-de-jean-castex/accusation-de- viol-contre-gerald-darmanin-ce-n-est-pas-un-obstacle-a-sa-nomination-au-comme-ministre-de-l-interieur-affirme-l-elysee_4036995.html

Radio France. (2020b, 7 juillet). Pourquoi la nomination de Gérald Darmanin à l’Intérieur est très critiquée. France Info. https://www.francetvinfo.fr/politique/jean-castex/gouvernement-de-jean-castex/pourquoi-la-nomination-de-gerald-darmanin-a-l-interieur-est-tres-critiquee_4037493.html

Reuters. (2020, 7 novembre). Kamala Harris, vice-présidente élue, brise les barrières. Radio-Canada. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1747904/kamala-harris-premiere-femme-election-americaine

Rodriguez, L. (2020, 4 août). 50% of young men in the UK believe feminism has ‘gone too far’: Report. Global Citizen. https://www.globalcitizen.org/en/content/half-of-young-men-oppose-feminism-uk/

Samourcachian, E. (2020, 14 septembre). #lundi14septembre : contre le sexisme au lycée, elles s’habillent de façon « provocante ». Le HuffPost. https://www.huffingtonpost.fr/entry/lundi14septembre-contre-le-sexisme-au-lycee-elles- shabillent-de-facon-provocante_fr_5f5f4051c5b6b4850802fda2

Taylor, B., Herron, K., Goodhard, S. et Seabright, A. (réalisateurs). (2020). Épisode 7 (saison 2, épisode 7 [série télévisée]. Sex Education. Eleven. https://www.netflix.com/title/80197526 

Willon, P. (2016, 8 novembre). Kamala Harris breaks a color barrier with her U.S. Senate win. Los Angeles Times. https://www.latimes.com/politics/la-pol-ca-senate-race-kamala-harris-wins- 20161108-story.html


À lire

Féminisme et violences à caractère sexuel : quand vient l’heure du bilan (partie 1) – Par Maëliss Darcey Scarone

Hyperbolique – Par anonyme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s