Et si nous questionnons ce qui est représenté dans les médias ? – Par Marie-Hélène Gauro

Les médias sont la source fondamentale de transmission de la communication en société contemporaine, mais à quel point le contenu diffusé est-il représentatif de la réalité? Stuart Hall, sociologue et activiste, énonce que nous analysons la réalité à travers la représentation, qui est un processus d’interprétation (Patierno et Talreja, 1997). La communication médiatique fonctionne de manière à ce que, lorsque nous sommes immergé.e.s dans celle-ci, il est possible que nous acceptions, sans y penser, le contenu présenté (Patierno et Talreja, 1997).  Il est alors important de déconstruire la manière dont les rapports de représentation médiatique fonctionnent en société afin de dénoncer, lorsque nécessaire, les fausses représentations médiatiques des groupes minorisés.

Déconstruction du fonctionnement des représentations médiatiques

Commençons par examiner comment les représentations médiatiques fonctionnent. Chaque individu, par la représentation, interprète ce qui est transmis à travers les images médiatiques (Patierno et Talreja, 1997). Ainsi, les images n’ont en fait pas une signification fixe, leur vraie signification dépend du sens que les individus leur attribuent, qui dépend à son tour de la manière dont les images sont représentées (Patierno et Talreja, 1997). De ce fait, le processus de représentation s’insère alors dans le narratif des événements. Il n’y a donc rien qui existe significativement avant qu’il n’y ait ce processus de représentation, celui-ci devenant alors un constituant à part entière de l’événement, prenant place à l’intérieur de celui-ci (Patierno et Talreja, 1997).

Récapitulons : initialement, une image n’a pas de signification. La signification prend place lorsqu’on se demande ce que l’image signifie pour nous. Tout dépend en fait de l’engagement de la personne face à l’image (Patierno et Talreja, 1997). Donner un sens est toujours un processus d’interprétation de ce qui est représenté et n’est pas fixe dans le temps. En effet, cette interprétation peut se modifier, du fait qu’elle dépend, entre autres, des contextes historique et culturel (Patierno et Talreja, 1997). Comme indiqué précédemment, la Representation theory de Hall énonce que rien n’existe de manière significative jusqu’à ce qu’il y ait représentation. Autrement dit, le contenu médiatique auquel nous avons accès est teinté par la représentation interne construite par la personne l’ayant transmis, ainsi que par notre propre réinterprétation du message que nous recevons.

Mais alors, d’où provient cette représentation interne que nous faisons ? Hall indique que celle-ci se construit à partir de notre culture, qui est propre à chaque personne. La culture constitue la manière dont nous faisons sens et donnons sens au monde qui nous entoure (Patierno et Talreja, 1997). Ainsi, elle constitue un système de représentation. Une des formes de communication est le langage, ce dernier permettant d’articuler et transmettre des symboles liés aux interprétations que nous faisons du monde (Patierno et Talreja, 1997). Plus précisément, le langage permet d’extérioriser les interprétations que l’on fait : c’est à ce moment-là que la représentation prend place.

L’importance d’une remise en question du contenu médiatique

Il fut démontré précédemment qu’une image prend sens dans la signification que l’on en fait. Alors, que se passe-t-il lorsque nous trouvons que certaines images représentent des stéréotypes négatifs de groupes minorisés?

La présence de stéréotypes dans les médias n’est pas un nouveau phénomène. Il y a un danger associé à leur présence persistante dans la culture populaire, du fait qu’ils fixent une image donnée à certains groupes. En effet, les stéréotypes renforcent l’idéologie à l’égard de discriminations réelles. Lorsqu’ils sont représentés sur une image dite « objective », sans être remis en question, ils fixent la différence aux yeux de la personne qui les voient (Boëtsch et Villan-Gandossi, 2001, p. 19). Ainsi, les stéréotypes présents tel que dans le divertissement (par exemple, les films hollywoodiens) ont un effet négatif et créent des biais quant à la manière dont les gens catégorisent certains groupes minorisés.  Enfin, il faudrait approcher les médias de manière critique afin de se demander en voyant les images partagées notamment sur Internet et les films, quel message tentent-elles de transmettre? Si ces images déforment la réalité, le fait de les contester permet d’augmenter la diversité sur les plateformes médiatiques (Patierno et Talreja, 1997). Ces stéréotypes deviennent alors inhabitables, ce qui détruit leur « normalisation » et leur acceptation par certaines personnes (Patierno et Talreja, 1997).

Également, l’utilisation dans les médias de stéréotypes représentant les groupes minorisés est une forme de racisme. Il est alors ici important d’indiquer que le concept de « race » n’est pas une réalité biologique, mais bien sociale (Bilge, 2021b). C’est en fait le racisme qui crée la race et qui soulève des rapports hiérarchiques inégaux entre les individus en société (Bilge, 2021b). Ainsi, le racisme au quotidien, qui ne renvoie pas qu’à des actes extrêmes ou excessivement violents, qui prend place notamment dans la vie de tous les jours, ainsi que dans les médias, constitue une pratique discriminatoire devant également être dénoncée (Essed, 2005). En effet, l’accumulation de ces actes peut provoquer de sérieux traumatismes pour les personnes qui en sont victimes (Essed, 2005). Enfin, c’est par la reconnaissance de la présence du racisme qu’il sera possible, par la suite, de trouver des solutions concrètes pour contrer la marginalisation des groupes minorisés et de parvenir à une meilleure justice sociale.  

Nous vivons présentement dans une société bâtie sur le racisme et l’inégalité, dans laquelle l’hégémonie contribue à faire croire aux populations dominées que l’ordre social injuste est en fait naturel (Bilge, 2021a). L’accumulation de fausses représentations médiatiques des groupes minorisés empêche les individus de voir les gens pour qui iels sont réellement, les forçant à les voir selon une étiquette qui déforme leur vision du monde. Également, les médias jouent un rôle immense sur le développement identitaire des individus, notamment avec l’expansion rapide des réseaux sociaux. C’est pourquoi il importe d’avoir des représentations culturelles justes et dignes des groupes minorisés. À la lueur des mouvements Black Lives Matter et Stop Asian Hate, il est important de dénoncer les images à connotation négative partagées dans les médias, afin que nous puissions toustes un jour, nous reconnaître et être fier.ère.s de la manière que nous sommes représenté.e.s dans les médias.

Révisé par Eddy Fortier


Références

Bilge, S. (2021a, 15 janvier). SOL 2104 cours 1 : séance d’introduction [notes de cours]. Département de sociologie, Université de Montréal. StudiUM. https://studium.umontreal.ca/

Bilge, S. (2021b, 19 février). SOL 2104 cours 6 : la race/face cachée de la modernité [notes de cours]. Département de sociologie, Université de Montréal. StudiUM. https://studium.umontreal.ca/

Boëtsch, G. et Villain-Gandossi, C. (2001). Stéréotypes dans les relations Nord-Sud (2e éd., vol. 30). C.N.R.S. éditions. 

Degraeve, I. (2021, 14 mars). Person holding black and silver magnifying glass photo [image en ligne]. Unsplash.  https://unsplash.com/photos/DwZRezsreTo?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditShareLink

Essed, P. (2005). Racisme et préférence pour l’identique : du clonage culturel dans la vie quotidienne. Actuel Marx, 2(38), 103-118. https://doi.org/10.3917/amx.038.0103

Patierno, M. et Talreja, S. (réalisateurs). (1997). Stuart Hall: Representation & the media [film documentaire]. Media Education Foundation. https://umontreal.kanopy.com/video/stuart-hall-representation-media


À lire

World Saving Hustle : pour la défense de la planète, des animaux et des êtres humains – Par Clara El Khantour

Je m’ennuie de tout le monde – Par Charlène Morier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s