Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Camille Bolduc-Boyer – Par l’AGÉÉPUM

Voici l’entrevue avec Camille Bolduc-Boyer, réviseure à l’Amnésique et rédactrice adjointe au NCACN (Neuropsychologie clinique et appliquée/Applied and Clinical Neuropsychology).

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer?

Je pense que le parcours universitaire est plus qu’une formation pour une éventuelle profession, c’est aussi une opportunité pour apprendre à connaître nos forces/faiblesses et ce qu’on aime! J’ai décidé de m’impliquer avec cette idée en tête et je ne suis pas déçue. J’ai énormément appris et fait des rencontres précieuses qui ont changé ma vision pour l’avenir.

As-tu fait face à des défis durant ton implication parce que tu es une femme?

Jusqu’à maintenant, je ne crois pas que le fait d’être une femme m’a posé un quelconque désavantage ou défi. J’ai l’intention de continuer à m’impliquer et viser plus haut et j’espère ne pas faire face à ce genre de situation dans le futur. Bien que ce soit probablement une idée utopique, ça n’arrêtera pas mon ambition.

De quoi es-tu la plus fière en rapport avec ton implication?

De m’être lancée dans quelque chose qui sortait de ma zone de confort, mais surtout d’avoir eu l’audace de me dire que j’allais réussir et bien faire mon travail. L’expérience m’a montré que j’ai eu raison d’avoir confiance en mes capacités, en plus de les enrichir!

Que dirais-tu à une femme qui hésite à s’impliquer?

Les murs sur lesquels tu penses te frapper sont beaucoup plus faciles à faire tomber que ce que tu crois. En plus, s’impliquer veut aussi dire travailler en équipe, et crois-moi, si tu n’as pas la capacité de détruire le mur devant toi quelqu’un.e va te tendre une masse avec plaisir! En d’autres mots, si tu te donnes la chance, tes peurs se transformeront en opportunités, les expériences vont te permettre de relever des défis et elles te donneront la chance d’aider les autres à faire de même.

Qu’est-ce que l’implication t’a apporté personnellement?

De la confiance en moi et en mes capacités, mais aussi avoir l’audace de suivre mon ambition.

Quels sont tes plans pour l’an prochain?

J’aimerais m’impliquer à l’AGÉÉPUM et continuer au NCACN.

Révisé par Rémy El-Nemr et Alexandrine Nadeau


À lire

Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Élisabeth Hurtubise – Par l’AGÉÉPUM

Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Catherine Dionne – Par l’AGÉÉPUM

2 réponses sur « Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Camille Bolduc-Boyer – Par l’AGÉÉPUM »

  1. Ping: Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Alexandrine Nadeau – Par l’AGÉÉPUM – L'AMNÉSIQUE

  2. Ping: Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Maëliss Darcey Scarone – Par l’AGÉÉPUM – L'AMNÉSIQUE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s