Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Alexandrine Nadeau – Par l’AGÉÉPUM

Voici l’entrevue avec Alexandrine Nadeau, trésorière de l’AGÉÉPUM, rédactrice en chef de l’Amnésique et bénévole au café le Psychic.

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer?

Pour moi, l’implication est une passion. Je veux aider les étudiants et étudiantes à avoir le meilleur parcours universitaire possible, ainsi que de défendre leurs droits. Je ne me suis jamais senti aussi bien que depuis que je m’implique dans la vie étudiante!

As-tu fait face à des défis durant ton implication parce que tu es une femme?

Je crois que le plus gros défi auquel j’ai fait face était l’hésitation à m’impliquer. On ne voit pas beaucoup de femmes dans les instances politiques universitaires et j’ai l’impression que ça nous met un frein. Le fait d’avoir eu des modèles féminins m’a définitivement poussé à m’impliquer autant, ce qui m’a permis de vivre cette belle aventure.

De quoi es-tu la plus fière en rapport avec ton implication?

Depuis que je suis impliquée dans la vie étudiante, je suis une ressource pour beaucoup d’étudiantes et d’étudiants. Ma plus grande fierté est de pouvoir être présente pour elles et eux, de pouvoir les accompagner, les informer, les aider et défendre leurs droits.

Que représente pour toi le regroupement dans lequel tu t’impliques?

L’AGÉÉPUM est pour moi un beau regroupement qui est proche de sa population étudiante et du département, mais en tant que personne impliquée c’est aussi une famille très accueillante qui nous permet d’avoir un fort soutien social. Avec les événements comme les 4@9, les sessions d’étude, les conférences et les sports, on tisse des liens, on s’entraide et on a beaucoup de plaisir.

L’Amnésique représente une plateforme de partage, mais aussi de dépassement de soi. En tant que chroniqueuse, le journal m’a permis d’améliorer mon écriture, mais aussi d’augmenter ma confiance en moi en partageant mes textes. En tant que rédactrice en chef et ancienne directrice du Webzine, les postes à l’administration du journal permettent de réaliser des projets qui nous tiennent à cœur, par exemple avec le choix des thèmes. Cette année, nous avons eu une grosse édition en mars sur le féminisme et c’est un sujet qui me tient très à cœur.

Le Café Le Psychic est pour moi un lieu de rassemblement et un service très apprécié de la communauté étudiante. En tant que bénévole, on est en contact avec beaucoup de gens et c’est très plaisant de pouvoir leur offrir ce service.

Que dirais-tu à une femme qui hésite à s’impliquer?

Lance-toi! Ça pourrait être la plus belle expérience de ton passage universitaire.

Qu’est-ce que l’implication t’a apporté personnellement?

Beaucoup de confiance en moi et en mes compétences. Ça m’a aussi permis de découvrir des opportunités et d’ouvrir de nouvelles portes pour le futur que je ne connaissais pas. Je me suis découvert une grande passion pour l’administration et la gestion d’équipe, ainsi que pour la politique.

Quels sont tes plans pour l’an prochain?

Je suis présentement candidate à la coordination aux finances et services de la FAÉCUM. Dans le cas où je ne serais pas élue sur la FAÉCUM, je compte me présenter pour un autre mandat sur l’AGÉÉPUM comme déléguée aux affaires externes et j’aimerais faire l’expérience du Parlement Étudiant du Québec.

Côté académique, il me reste présentement une session à compléter pour obtenir mon baccalauréat en psychologie. Je veux me diriger aux cycles supérieurs en administration sociale; concrètement, c’est de la gestion de projets et d’équipes dans les domaines politiques et de santé et services sociaux.

Révisé par Rémy El-Nemr et Marie-Ève Desjardins


À lire

Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Élisabeth Hurtubise – Par l’AGÉÉPUM

Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Camille Bolduc-Boyer – Par l’AGÉÉPUM

2 réponses sur « Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Alexandrine Nadeau – Par l’AGÉÉPUM »

  1. Ping: Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Maëliss Darcey Scarone – Par l’AGÉÉPUM – L'AMNÉSIQUE

  2. Ping: Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Delphine Beauchamp – Par l’AGÉÉPUM – L'AMNÉSIQUE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s