Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Nour Hammache – Par l’AGÉÉPUM

Voici l’entrevue avec Nour Hammache, bénévole au café Le Psychic.

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer?

En entrant au bac en psychologie, je me suis rendu compte que je ne connaissais pas beaucoup de personnes dans mon programme. Je voulais donc m’impliquer dans un projet qui me permettrait de faire connaissance avec les gens de mon programme et qui permettrait de faire partie d’une vraie équipe.

As-tu fait face à des défis durant ton implication parce que tu es une femme?

Heureusement pour moi non. J’ai eu de la chance en intégrant l’équipe du Psychic, car c’est une équipe très chaleureuse, ouverte et formée de personnes vraiment formidables.

De quoi es-tu la plus fière en rapport avec ton implication?

Avant cette implication, j’avais de la difficulté à entrer en contact avec les gens et à faire connaissance avec de nouvelles personnes. Depuis que j’ai intégré l’équipe du Psychic, j’éprouve beaucoup plus de facilité à créer des liens avec les gens et je suis beaucoup moins gênée qu’auparavant. 

Que représente pour toi le regroupement dans lequel tu t’impliques?

Pour moi l’équipe du Psychic, c’est comme une petite famille. Avec le temps, nous sommes tous et toutes devenus de plus en plus proches, on s’entraide tous et toutes du mieux qu’on le peut et nous avons à cœur le bon fonctionnement du café, ce qui nous donne un but commun.

Que dirais-tu à une femme qui hésite à s’impliquer?

Je lui dirais de ne pas hésiter, que c’est une chance vraiment incroyable de pouvoir s’impliquer avec des gens aussi incroyables et de faire partie d’une équipe autant soudée. Je pense aussi que c’est une occasion formidable de faire partie de la vie étudiante et de commencer à s’impliquer graduellement de manière plus importante dans son bon fonctionnement. Finalement, c’est une opportunité de faire de nouvelles connaissances qui n’auraient pas été possibles autrement.

Qu’est-ce que l’implication t’a apporté personnellement?

Avant cette implication, je n’avais jamais travaillé dans un café. Elle m’a permis de m’initier à ce genre de travail, de m’organiser un peu plus et elle m’a aussi poussé à développer un sens de la débrouillardise que je n’avais pas avant. 

Quels sont tes plans pour l’an prochain?

Pour l’an prochain, j’espère pouvoir continuer mon bénévolat au Psychic et je voudrais aussi me familiariser avec les coulisses de la vie étudiante pour trouver de nouvelles manières de m’impliquer.

Révisé par Rémy El-Nemr et Alexandrine Nadeau


À lire

Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Rosalie Lacasse – Par l’AGÉÉPUM

Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Anouk Tomas – Par l’AGÉÉPUM

2 réponses sur « Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Nour Hammache – Par l’AGÉÉPUM »

  1. Ping: Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Ella Jussen-Larouche – Par l’AGÉÉPUM – L'AMNÉSIQUE

  2. Ping: Série d’entrevues avec des femmes impliquées : Raphaëlle Marcil – Par l’AGÉÉPUM – L'AMNÉSIQUE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s